Introduction a SCILAB (Collection IRIS) by J.-P. Chancelier, F. Delebecque, C. Gomez, M. Goursat, R.

By J.-P. Chancelier, F. Delebecque, C. Gomez, M. Goursat, R. Nikoukhah, S. Steer

Le yet de ce livre est de montrer au lecteur remark utiliser l'essentiel des fonctionnalités de SCILAB en passant en revue los angeles plupart des fonctions de base illustrées par des exemples.

Show description

Read or Download Introduction a SCILAB (Collection IRIS) PDF

Best introduction books

Student Solutions Manual - Introduction to Programming Using Visual Basic 2010

An advent to Programming utilizing visible simple 2010, 8th version, — regularly praised by means of either scholars and teachers — is designed for college kids with out previous computing device programming event. Now up-to-date for visible simple 2010, Schneider specializes in educating problem-solving abilities and sustainable programming abilities.

Many-Body Problems and Quantum Field Theory: An Introduction

"Many-Body difficulties and Quantum box concept" introduces the options and techniques of the subjects on a degree compatible for graduate scholars and researchers. The formalism is constructed in shut conjunction with the outline of a couple of actual structures: unity and dielectric homes of the electron fuel, superconductivity, superfluidity, nuclear subject and nucleon pairing, subject and radiation, interplay of fields by means of particle trade and mass iteration.

Extra resources for Introduction a SCILAB (Collection IRIS)

Sample text

A==1 ans = ! T F T ! T F T ! F F F ! Bien entendu la même chose marche aussi pour d’autres types de matrices, par exemple pour le tableau des abonnés T_abb (défini page 17) qui est une matrice de chaînes de caractères. Francois ! Pierre ! Ali 32 Paris 31 Paris 76 Paris ! ! ! L’insertion d’une matrice vide « [] » peut être utilisée pour supprimer une ou plusieurs lignes (ou colonnes) d’une matrice. Par exemple pour supprimer les deux premières lignes de B, on peut faire –>B([1,2],:)=[] B = !

5 Instruction de contrôle try-catch Dans certains cas, il est souhaitable d’organiser le déroulement d’un programme en fonction du déclenchement possible d’une erreur. Pour cela on peut utiliser l’instruction de contrôle try-catch : try fid=mopen("foo","r");//ouvre le fichier foo titre=mgetl(fid,1);// lecture de la première ligne catch mprintf("Le fichier ""foo"" n”existe pas,\n"+.. sce Dans l’exemple ci-dessus, si le fichier foo n’existe pas, les instructions suivantes du bloc try sont omises et l’évaluation reprend avec les instructions contenues dans le bloc catch.

On peut aussi effectuer cette opération avec la commande A([1,2],[1,3])=1. Cela peut paraître contradictoire car A([1,2],[1,3]) et 1 n’ont pas la même 2. Définition et manipulation des objets 21 taille, mais c’est une facilité de programmation. Pour la même raison, on accepte l’addition, la soustraction et la comparaison d’une matrice avec un objet scalaire, par exemple : –>B=A+2 B = ! ! 3. 3. 6283918 3. 3. 8782165 ! –>A==1 ans = ! T F T ! T F T ! F F F ! Bien entendu la même chose marche aussi pour d’autres types de matrices, par exemple pour le tableau des abonnés T_abb (défini page 17) qui est une matrice de chaînes de caractères.

Download PDF sample

Rated 4.32 of 5 – based on 31 votes