Introduction à la société musulmane : Fondements, sources et by Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh

By Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh

Show description

Read Online or Download Introduction à la société musulmane : Fondements, sources et principes PDF

Similar introduction books

Student Solutions Manual - Introduction to Programming Using Visual Basic 2010

An creation to Programming utilizing visible simple 2010, 8th version, — continually praised by means of either scholars and teachers — is designed for college students with out previous computing device programming adventure. Now up to date for visible uncomplicated 2010, Schneider makes a speciality of instructing problem-solving abilities and sustainable programming talents.

Many-Body Problems and Quantum Field Theory: An Introduction

"Many-Body difficulties and Quantum box conception" introduces the innovations and strategies of the subjects on a degree appropriate for graduate scholars and researchers. The formalism is constructed in shut conjunction with the outline of a couple of actual structures: solidarity and dielectric houses of the electron fuel, superconductivity, superfluidity, nuclear topic and nucleon pairing, topic and radiation, interplay of fields via particle alternate and mass new release.

Extra resources for Introduction à la société musulmane : Fondements, sources et principes

Example text

V. 712) dont ils avaient caché le nom pour lui éviter les persécutions. À ce titre, l’école ibadite peut être considérée comme la plus vieille école juridique musulmane. Malgré cela, l’Imam Malik (d. 795) estimait que les ibadites, qu’il considérait comme faisant partie des kharijites, devaient être invités à se repentir et, en cas de refus, être mis à mort. Aujourd’hui, les sunnites sont plus conciliants à leur égard et organisent conjointement des colloques. Une de leurs spécificités est la croyance que le Coran est créé et non pas éternel, comme le pensent les sunnites, doctrine qui était à l’origine de l’inquisition dite al-mihnah du temps des abbassides.

Malik ne répondait qu’aux questions concrètes, et refusait les questions hypothétiques. Il n’hésitait pas à dire « je ne sais pas » à ses interlocuteurs, et prenait le temps avant de répondre aux questions posées, donnant de l’importance aux petites comme aux grandes questions. Il refusait de se prononcer ouvertement sur des questions tranchées par les juges afin de garder à leurs sentences leur prestige et éviter que les gens leur désobéissent, mais il ne manquait pas de leur donner ses conseils.

Ils citent aussi Mahomet qui aurait dit qu’il y aura après lui 12 imams, tous de Quraysh, la tribu de Mahomet 42. Onze des douze imams des chi’ites imamites ont péri de mort violente, et le douzième (Muhammad Al-’Askari, né en 873) aurait disparu mystérieusement, dans un souterrain (sirdab) à Samirra’ (en Irak), quand il avait cinq ans, sans laisser de descendants. Ses adeptes croient qu’il est caché et prient pour sa rapide parousie afin d’accomplir la mission que la tradition musulmane assigne au Mahdi (le guidé): « Remplir de justice la terre envahie par l’iniquité » 43.

Download PDF sample

Rated 4.49 of 5 – based on 41 votes